Revenir à Textes de référence

Référentiels des démarches communautaires en santé

La Charte de Bangkok donne une nouvelle orientation à la promotion de la santé en réclamant une cohérence politique, des investissements et la formation de partenariats entre les gouvernements, les organisations internationales, la société civile et le secteur privé dans le cadre de quatre engagements fondamentaux. Il s’agit notamment de veiller à ce que la promotion de la santé occupe une place centrale dans le développement mondial, qu’elle fasse partie des responsabilités essentielles des gouvernements et des bonnes pratiques des entreprises, et qu’elle soit l’un des centres d’intérêt des initiatives des communautés et de la société civile.

La Déclaration de Jakarta sur la promotion de la santé propose une vision d’ensemble et place la promotion de la santé dans le siècle prochain. Elle témoigne de l’engagement résolu des participants à la Quatrième Conférence internationale sur la promotion de la santé de tirer parti de toutes les ressources existantes pour agir sur les déterminants de la santé au XXIème siècle.

la Charte d’Ottawa avait établi les principes fondamentaux de la promotion de la santé, qui cherche à établir les principaux facteurs de la santé, les « déterminants », et à influer positivement sur eux. Il s’agit de facteurs économiques et sociaux, revenus, éducation, profession, conditions de travail, état mental, etc., qui déterminent l’état de santé et qui ont une influence sur des facteurs de risques comme le tabagisme, la consommation d’alcool, les habitudes alimentaires ou l’inactivité physique.

La Conférence réaffirme avec force que la santé, qui est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en l’absence de maladie ou d’infirmité, est un droit fondamental de l’être humain, et que l’accession au niveau de santé le plus élevé possible est un objectif social extrêmement important qui intéresse le monde entier et suppose la participation de nombreux secteurs socioéconomiques autres que celui de la santé.